filmer tout en déplaçant le drone

03 mai 2017

Voici différentes méthodes pour filmer grâce à un drone, tout en le faisant évoluer dans les airs

 

Le drone permet d'avoir un point de vue "en hauteur", ceci est idéal pour des photos. 

Par contre, lorsque l'on filme, il est intéressant de pouvoir le déplacer dans les airs, soit pour suivre un personnage qui marche ou court, soit pour réaliser des effets de caméra (autour d'un bâtiment, ou bien en jouant avec les différents plans). En plus de cela, la caméra du drone peut aussi bouger dans toutes les direction.

Afin de pouvoir "jongler" de manière efficace entre le pilotage du drone et le pilotage de la caméra, plusieurs solutions sont possibles :

  • utiliser la télécommande de contrôle pour piloter à la fois le déplacement du drone ainsi que celui de la caméra. Cela nécessite une certaines dextérité, notamment pour éviter les à-coups, ou les modifications de plans trop brusque,
  • utiliser 2 personnes : un télépilote qui va se charger des mouvements du drone, un cadreur qui se chargera du cadrage de la caméra. Ceci est souvent utilisé pour le cinéma, cela nécessite un drone compatible avec 2 télécommandes (gamme DJI Inspire par exemple)
  • programmer les mouvements du drone à l'avance.

 

Cette dernière solution à l'avantage d'être réalisable à 1 seule personne, permet un rendu optimal notamment en réalisant des mouvements difficiles en pilotage manuel, et permet de se concentrer sur le cadrage vidéo, pour un résultat parfait.

Par exemple, pour un plan d'une personne qui court ou bien pour filmer la façade d'un bâtiment, on peut programmer le drone (via le mode Course Lock de DJI Go) afin qu'il se déplace sur une ligne imaginaire, parallèle au bâtiment (ou au trajet de la personne). Sur les drones de la série Phantom DJI, il faut faire pivoter le drone sur lui même afin de faire tourner la caméra à gauche ou à droite. Même si on pivote le drone sur lui même, il restera "accroché" à la ligne imaginaire, ce qui donnera un rendu cinématographique.

 

D'autres modes de programmation avant-vol rendent possible le survol en rond autour d'un bâtiment, voire une programmation du cheminement (par "Way-Point") souhaité.

 

A noter : la programmation avant-vol peut nécessiter des options logiciel chez certains fabriquants, et n'est souvent pas compatibles avec les modèles d'entrée de gamme.

 

 

Dans tous les cas, il faut respecter la réglementation en vigueur. D'ailleurs le mode "automatique" est cité dans l'article de loi, il est rappelé que dans ce mode le télépilote peut à tout moment reprendre la main - à ne pas confondre avec le mode "autonome" (lorsque le drone évolue de manière automatique et qu'aucun télépilote n'est en mesure d'intervenir sur sa trajectoire).

ailes volantes, drone quadri et hexacoptères course de drone